PromoTheatre.com
Le Théâtre            
            à Tous Prix !
RECHERCHE
Rechercher une date
<<
  Juillet 2017  
>>
D L M M J V S
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
MEILLEURES VENTES
Recevez notre newsletter
JAMAIS LE DEUXIEME SOIR !
-70%
affiche JAMAIS LE DEUXIEME SOIR !
Genre : Comédie
Théâtre : la Grande Comédie
Adresse : 40 rue de Clichy 75009 Paris
Métro : Trinité-d'estienne D'orves
Climatisée : Oui
Accès handicapé : Oui

Quand les femmes font comme les hommes...

En savoir plus...
à partir de 5.00 €
au lieu de 19.00 €
frais de réservation : 2.00 €
Places de 1ère catégorie
RÉSERVATION : Choisissez votre date
Cliquez sur une séance pour choisir vos places.
Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
     
1 juil
2 juil
3 juil
4 juil
5 juil
6 juil
7 juil
8 juil
9 juil
10 juil
11 juil
12 juil
13 juil
14 juil
15 juil
16 juil
17 juil
18 juil
19 juil
20 juil
21 juil
22 juil
23 juil
24 juil
25 juil
26 juil
27 juil
28 juil
 21:30
10 places
29 juil
 16:00
10 places
 21:30
10 places
30 juil
 16:00
10 places
31 juil
           
 Places disponibles
 Séance clôturée
INFOS
Durée : 1h10
Auteur(s) : Enver Recepovic, Patrick Hernandez
Interprète(s) : Maroussia Henrich, Isabelle Rocher, Thomas Perrin, Virginie Pothier, Bérénice Bala, Pauline Joquel, Régis Lionti, Polo Anid
Mise en scène : Enver Recepovic
VOS AVIS
Par GHUYSEN
Jamais le deuxième soir
Nous avons passé un très bon moment. Dommage: c'était trop court Bravo aux 3 comédiens.
Par sangalli
rire assuré.
Les comédiens sont excellents. pièce drôle, rire assuré. A ne pas manquer si vous voulez passer un bon moment.
VERINO

Par steph
verino
une vraie découverte me concernant. très bon moment juste un peu court, attachant et (...)
VERINO

Par TESTI
EN PASSANT PAR L'EUROPEEN AVEC SES SABOTS
Provoque des fous rires, excellents mimes de situation, énergie incroyable, remarquable (...)
OLYMPE DE GOUGES, PORTEUSE D'ESPOIR

Par Catherine
Porteuse d'espoir(s)
Une pièce intelligente et bien ficelée, qui donne à réfléchir. (...)